• loic richer

Quelques pistes pour fidéliser les nouveaux résidents d'un territoire

On ne compte plus les maisons et appartements qui affichent "vendu". Les collectivités se frottent les mains car ce sont enfin les villes moyennes et les espaces ruraux qui accueillent de nouveaux habitants.

Mais voilà, sont-ce des résidents ?

des résidents secondaires ?

S'installent-t-ils pour longtemps ?

Travailleront-ils ici demain ?

Entreprendront-ils ici demain ?




Comme toujours pour bien comprendre l'enjeu il faut s'imaginer, récent acheteur d'une maison dans une petite ville et définir plusieurs personas afin de bien saisir ce que sont les attentes de chacun de ces profils.

Pourquoi les gens achètent ici, mais surtout, qu'est-ce qui les poussera à y rester, à y vivre, y travailler, voire, à s'y investir ?

Couple en télétravail deux à trois jours par semaine qui fait le choix d'installer sa famille plus au large, famille qui achète une maison pour des grands week-end et des vacances... Mais qui rêve de s'y installer définitivement, retraité qui revient "au pays"... Beaucoup de profils mais des attentes qui répondent à des leviers assez proches.

Depuis 10 années je porte ou accompagne la création d'espaces de coworking ou des fabalab, j'ai eu l'occasion de rencontrer de très nombreux profils de nouveaux résidents car ils plébiscitent souvent ces lieux.


Repenser l'accueil de résidents qui ne sont pas des touristes mais de nouveaux habitants, de potentiels compétences pour les entreprises du territoire qui n'arrivent plus à recruter, de potentiels créateurs d'entreprises, de potentiels apporteurs d'affaires pour les entrepreneurs du territoire...




Quelques pistes pour réussir l'accueil des nouveaux résidents :


  1. Mettre en place un véritable accueil 360°. Un accueil qui permet de bien saisir les attentes mais aussi les envies de participer, les perspectives qui peuvent se présenter pour eux et pour le territoire.

  2. Créer le ou les lieux destiné à héberger les travailleurs mobiles, télétravailleurs, entrepreneurs indépendants... et les intégrer dans une communauté active locale.

  3. Faciliter le lien entre les entrepreneurs du territoire et les nouveaux arrivants qui recherchent potentiellement un travail ici.

  4. Inventer des évènements, des moments forts pour créer le collectif, la communauté qui sera le creuset de nouvelles initiatives. S'assurer que cette communauté se construit en lien avec les acteurs associatifs et pro du territoire.

  5. Com-mu-ni-quer ! En mode participatif, c'est à dire en favorisant le témoignage des nouveaux résidents, des belles histoires d'installation, de nouvelles collaborations... Une communication inspirante et positive.

  6. D'autres pistes sont à explorer : la mobilité (comment rejoindre la gare la plus proche en co-voiturage ?), l'enfance, la présentation des associations locales, le réseautage accéléré (une animation de speed meeting pour faciliter les mises en relation)...


Les territoires doivent transformer l'essai et faire pousser de vraies racines à leurs nouveaux résidents. Ils ne demandent d'ailleurs que cela !

Loïc RICHER

Expert nouvelles attractivités et Tiers-Lieux.


13 vues0 commentaire