• loic richer

Les seniors entreprennent, une chance pour les territoires !

Développeurs économiques, et si les seniors étaient une chance pour votre territoire ?

Dans une interview accordée à Maddyness intitulé : Silver entrepreneur·e, l’âge est-il un frein ou un moteur ? j'indiquais que d’après une étude du Global Entrepreneurship Monitor (GEM), le nombre d’entrepreneurs de plus 50 ans dépasse aujourd'hui celui des entrepreneurs de moins de 30 ans.

L'initiative Eustache, que j'ai lancé en 2020, d'un tour de France qui a fait étape à Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Rennes a permis d'identifier en détail les besoins et attentes de ces seniors qui créent ou aspirent à créer leur entreprise.




La tendance va s'accentuer avec des départs toujours plus nombreux de jeunes seniors en quête de liberté et au fort désir d'aller vivre ailleurs. Ce ailleurs où trouver un travail au niveau de celui qu'ils laissent derrière eux leur parait illusoire... d'où un fort désir de créer eux-même cet emploi et de réaliser leur véritable ambition.

Tout indique que les grandes entreprises qui tendent à réduire la voilure de leur encadrement devraient malheureusement accélérer cette tendance.

Une nouvelle silver économie… façon création d’entreprise


Hasard? non, début d’une tendance lourde qui s’impose partout dans les pays occidentaux. Les silver ne seront, demain, pas que des charges à venir, liés notamment à leur dépendance, mais bien une source de création de nouvelles entreprises et d'emplois.

Et quelle (res)source !

En effet, l’étude du GEM précise notamment que les entrepreneurs seniors ont en moyenne 5 employés, bien plus que les entreprises créées par les juniors. En effet, on le sait, les seniors disposent d’une expérience, d’un réseau, de finances, plus importants que leurs collègues plus jeunes.

Les territoires peuvent-ils plus longtemps faire l'impasse sur cette cible ?




Tous les territoires vont-ils en profiter ?


De la même façon que beaucoup de territoires ne comprennent pas encore l’enjeu de tiers-lieux et de communautés d’entrepreneurs actifs, la majorité n’a pas encore identifié cet enjeu. Cela viendra mais les premiers bénéficieront d'une prime d'image très intéressante. La silver économie se résume trop souvent aux startups du secteur de la santé et du maintien à domicile quand les silvers les plus jeunes sont… des créateurs d’entreprises en puissance au fort potentiel !

Le développement territorial en mode agile conduit à identifier les acteurs d’un territoire de façon systématique. Les seniors, comme d’autres public que je qualifierai d’ « invisible », apparaissent alors rapidement.


Un accompagnement spécifique pour mettre les chances de son côté


Les seniors sont des créateurs d’entreprises comme les autres c’est vrai. A ceci près que s’ils ont un fort potentiel. Une étude du MIT indiquait d'ailleurs en 2020 que les seniors réussissaient mieux que leurs congénères plus jeunes dans la croissance d'entreprises innovantes.

Ils ont également des lacunes à combler. En effet, le plus souvent salariés, ils ont bénéficié d’infrastructures, d’outils, d’entreprises matures et installées. La création d’entreprise peut s’avérer un saut plus compliqué qu’on ne le pense.

Malheureusement, et je l’ai vécu avec un startuper senior il y a quelques années lorsque j'e dirigeais l'un des premiers tiers-lieux en France, le développeur économique respecte « trop » ce public senior. En effet, il hésite à challenger réellement le projet de création, les outils choisis, les modèles économiques mis en place… Cela peut avoir une conséquence très néfaste pour la jeune entreprise créée.

Senior ne veut pas dire entrepreneur expérimenté. Ensuite, la maitrise des nouveaux outils du Cloud qui permettent aux freelance et startuper notamment de se faire connaitre, d’échanger avec leurs clients, de collaborer avec des partenaires et co-traitants… tous ces outils sont très peu connus des seniors entrepreneurs qui perdent là un levier de réussite important.

Ils ont, enfin, un patrimoine et donc plus à perdre que d'autres créateurs plus jeunes. Cela peut paraitre ridicule de l’indiquer mais cela pèse sur les initiatives prises par ces porteurs de projets.

Ici, l’absence de conseil sur ce point les inhibent dans la prise de risque pourtant nécessaire pour le créateur d’entreprise. Ce ne sont pas de jeunes startupers, ils ont des contraintes différentes et elles doivent être prises en compte sérieusement, et de façon neutre, dans l’accompagnement mis en place.

Le senior entrepreneur enfin, n'a souvent pas totalement conscience de sa propre valeur. En effet, de "salarié en fin de carrière" dans lequel l'entreprise n'investit plus beaucoup, il doit passer à "jeune" entrepreneur ambitieux qui peut afficher une expérience, un vécu, un réseau, que le client va rechercher. La mue n'est pas évidente mais elle doit être faite.

Pour toutes ces raisons, et d’autres encore, il est important d’accompagner, voire d’initier les créations d’entreprises en ouvrant largement les dynamiques actuelles (tiers-lieux, incubateurs notamment), aux seniors, en démystifiant les outils, les procédures et les risques de la création. En favorisant également l’inclusion de ces publics seniors aux animations, aux clubs et réseaux d’entrepreneurs, en les invitant à découvrir les tiers-lieux et autres FabLabs, où les rencontres faites faciliteront l’émergence de leur projet.



Territoires : s'afficher silver entrepreneurs friendly ?


Pour un territoire engagé dans la concurrence à l'attractivité avec ses voisins, il peut être redoutablement efficace de l'afficher, dans les faits, comme un territoire qui sait accueillir les seniors qui entreprennent.


Utile à plus d'un titre. En effet, si déjà il s'agit d'afficher le visage d'un territoire humain qui sait accompagner les créateurs d'entreprises, ce qui parle à toutes les générations, il s'agit surtout d'afficher une offre très originale à destination d'une cible en pleine croissance. En mode intergénérationnel, cette offre permet en outre de faciliter le partage d'expériences entre les porteurs de projets de différentes générations. Un gage de réussite qui parlera à toutes les générations d'entrepreneurs de votre territoire ou attirés par s'y implanter.

Les habitants du territoire, entrepreneurs ou non, apprécieront également cet intérêt de la collectivité pour des seniors et pour leurs projets.



Devenir l'un des premiers territoire Silver Friendly ? "Territoires agiles" vous accompagne


Nous vous proposons La mise en place d'une offre spécifique dédiée à ce public. Résidents de votre territoire ou nouveau arrivant sont directement ciblés.

une offre d'accueil, d'accompagnement, de mise en réseau, destinée aux jeunes entrepreneurs seniors. Cette offre est complétée par et la mise en place d'une communication propre à démarquer très favorablement votre territoire.


Intéressé ? rien de plus simple, choisissez votre créneau pour échanger. À très bientôt !




6 vues0 commentaire