• loic richer

Restaurant et coworking, mariage heureux en gare de Nîmes





Depuis déjà plusieurs années le coworking a pris place dans le lobby d'hôtels comme ceux du groupe Accor ou de BestWestern.

On y travaille en mobilité depuis toujours.

La semaine dernière c'est un réseau de restaurants bio, santé qui a ouvert son premier espace qui allie restauration et coworking : Les Halles Solanid.

Ce premier espace est implanté en gare de Nîmes. L'implantation en gare n'est évidemment pas un hasard.

Lieux de croisements, de haltes, de rdv, les gares sont idéales pour abriter le travail mobile sous toutes ses formes.

Restaurant et lieu de travail étudié pour faciliter la vie le temps d'une pause


Lieu pensé pour chaque profil de client, voyageurs, vacanciers en transit, commercial en déplacement, nîmois en pause,...

On y trouve notamment un espace lecture, un kiosk ou l'information s'affiche et circule entre les visiteurs et les acteurs locaux, une salle de réunion privatisable (via la plate forme neonomade par exemple), un espace jeux pour les enfants (organisé pour que les parents gardent un œil sur eux en consommant ou en travaillant), des points de rechargement de batteries, une "cabine" pour téléphoner sans déranger et une belle terrasse sous les arcades de la gare qui regarde le centre ville tout proche.


Le lieu est bien un restaurant, le coworking est une dimension supplémentaire, un plus.

La communauté de ce lieu est itinérante et rarement permanente mais même en mobilité, elle peut entretenir des liens et se retrouver à la faveur d'animations, de rencontres, d'évènements.


Un collectif au service du projet


Pour créer un concept original il fallait réunir une équipe "originale".

Le cabinet Dahu, jeunes architectes avec qui dans le cadre d'un collectif (Flow), nous avons créé, au cœur même de leur agence, un espace de coworking à Sète, a été chargé de l'aménagement du lieu.

C'est Samy Rebaa, consultant en mécénat et homme de réseau, qui a réuni un collectif d'expertises complémentaires au service du projet. Parmi ces experts, Philippe Bartholi spécialiste du design d'espace a apporté sa touche pour un concept abouti et qui se démarque, Adrien Cordier, Directeur artistique et acteur hyper actif de la culture a tissé les liens vers plusieurs acteurs locaux et moi-même, Loïc Richer pour la dimension espace de travail "coworking" du lieu.

Finalement, une démarche originale dans l’esprit même du projet.

Le résultat est un espace pratique et agréable pour les clients du restaurant autant que pour les coworkers.


Un espace, porte d'entrée sur Nîmes

C'est aussi un espace ouvert sur l'écosystème local, un espace qui accueille des artistes et noue des partenariats, notamment avec l’école des Beaux Arts de Nîmes dont il accueille des œuvres de jeunes artistes.

Les espaces de coworking locaux ne sont pas concurrents des Halles Solanid, au contraire, ils seront mis en avant dans ce premier restaurant qui se pause plutôt en porte d’entrée vers le territoire.

C’est là toute l’utilité du collectif qui est intervenu sur le projet. Gastronomie, santé, culture, nouveaux modes de travail, architecture, design d’espace ; un cocktail gagnant.

Demain, un réseau original de lieux de restauration - santé… en phase avec un monde qui change


L’ambition de Solanid est de poursuivre le développement d'un réseau de restaurants, notamment dans des gares et espaces à fort trafic. Là où les besoins de pauses « bien manger », de pauses « se cultiver et découvrir », de pauses « bien travailler », se font sentir. Recharger les batteries, autant humaines que matérielles en somme.

La frontière entre travail, détente, culture, est de plus en plus fine. Il n’en reste pas moins que la pause sera toujours nécessaire et les espaces devront s’adapter à cette nouvelle donne. Les logements, les bureaux, font leur révolution, demain les restaurants également. Les Halles Sonalid prennent de l’avance en phase avec leur ADN.

Qui dit réseau d'espaces dit rencontres, collaborations. Une nouvelle corde à l'arc de Solanid que le développement de nouveaux espaces fera vibrer plus fort encore demain car chaque nouveau lieu apportera une plus-value à l'ensemble du réseau.


Demain des espaces connectés pour assurer le lien entre leurs "membres" itinérants


A terme, nul doute qu'un outil facilitant le contact permanent entre les membres sera déployé par les réseaux de lieux. Restaurants, hôtels, hébergements, lieux d'évènements, fédérations professionnelles, espaces de portage salarial...

Je travaille avec un partenaire sur cette dimension pour les réseaux de lieux dont les membres, très mobiles, ne se "voient" pas régulièrement.

L'outil devra permettre une véritable expérience de rencontre entre les membres. Des outils nouveaux le permettent, je fais le pari, avec d'autres acteurs, qu'ils se généraliseront.




38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout